France-Andorre : Ben alors Grizou, c’est quoi le problème avec les penaltys ?

FOOTBALL Le Français s’est manqué pour la deuxième fois d’affilée dans l’exercice même s’il s’est rattrapé en donnant une passe décisive

Julien Laloye

— 

Antoine Griezmann a manqué deux penaltys d'affilée avec les Bleus.
Antoine Griezmann a manqué deux penaltys d'affilée avec les Bleus. — Lionel BONAVENTURE / AFP
  • Antoine Griezmann a vu son penalty arrêté par le gardien andorran
  • L'attaquant tricolore avait déjà échoué dans l'exercice contre l'Albanie trois jours avant
  • Se pose la question d'un changement de tireur en équipe de France

Au Stade de France,

Un truc entendu on ne sait plus quand ni comment à propos du méga giga tube de Vegedream qui fait encore monter au rideau les fans de foot français un an après. Il paraît que Griezmann aurait moyennement apprécié d’être réduit à un vulgaire tireur de penalty dans la chanson, et qu’il lui aurait même demandé s’il n’y avait pas moyen de moyenner pour changer vite fait la strophe le concernant. Deux remarques après coup : Grizou avait raison, évidemment, et Vegedream s’était un peu avancé. Le néo-Barcelonais n’est plus un expert en pénoches. Deux manqués de suite, le premier envoyé sur la barre contre l’Albanie, le deuxième joliment sorti par le gardien andorran.

Giroud se positionne

On peut choisir de passer outre sans moufter. Ça arrive même aux meilleurs, et le Français, qui a fait la tronche sur le coup avant d’en rigoler avec Giroud, a assez démontré sa fiabilité dans l’exercice en Russie l’été dernier. Il avait d’ailleurs transformé ses sept tentatives précédentes en équipe de France. Thèse conjointement avancée par les deux ordonnateurs des Bleus, Didier Deschamps et son capitaine Hugo Lloris.

« Antoine, il ne gamberge pas. Quand il a fallu les mettre, le pied n’a pas tremblé »

« A vrai dire, il a marqué certainement les plus importants dans sa carrière internationale et il en marquera d’autres, je n’en doute pas une seconde. Aucun doute sur Antoine, c’est un très grand joueur. »

Tutafé Thierry. Une observation tout de même. Puisqu’on parle de la Russie, rappelons-nous brièvement que le Français avait alors expliqué qu’il avait « trouvé un truc » pour ne jamais faillir sur penalty. Il n’avait pas voulu partager la recette avec nous, encore heureux, mais on se souvient s’être dit que le « truc » en question consistait surtout à envoyer un plat du pied les yeux fermés plein centre en priant très fort pour que le gardien se soit carapaté de l’autre côté un peu trop tôt. C’est une façon tout à fait personnelle de voir les choses, et les génies du contre-pied nous répondrons que Grizou avait tout calculé dans sa course d’élan. Mais alors, pourquoi changer une méthode qui marche​ et rechercher à nouveau la hauteur, quand on a déjà envoyé sur la barre un penalty en finale de C1 ?

La petite musique fait son chemin. Et si on passait à quelqu’un d’autre pour voir ? Mbappé, évidemment, un jour. Ou alors ce bon vieux Olivier Giroud, toujours là pour prendre un peu de lumière l’air de ne pas y toucher.

« C’est une bonne question, on va en discuter (rires). Ce soir j’ai pris le ballon avant le penalty et je lui ai donné parce que je sais que quand tu as l’opportunité de tirer un penalty quelques jours après en avoir raté un, c’est important pour la confiance. Malheureusement, le gardien fait un bel arrêt. La prochaine fois, je suis un prétendant, on verra ».

Vœu pieux, cela va sans dire. Comme si on demandait à Messi de laisser les grands tirer à sa place sous prétexte que l’Argentin en envoie un certain nombre dans le décor pour un joueur de son talent. Griezmann n’est pas tout à fait Messi, et il n’aura pas beaucoup d’occasions de progresser sur le sujet à Barcelone, mais en équipe de France, il a les clés de la maison pour un moment encore. DD aux platines pour ceux qui en douteraient : « Il vient de connaître deux échecs et j’en parlerai peut-être avec lui, mais le connaissant, s’il y en a un troisième à tirer, le mois prochain, il sera là. ». Attention les doigts Olivier, la porte vient de se refermer.