Oui, plusieurs commissariats ont bien reçu des appels menaçants reprenant un chant de Daesh

FAKE OFF Une vidéo Twitter virale prétend montrer un appel de menace terroriste passé à plusieurs commissariats de police après l’attaque contre la préfecture

Alexis Orsini

— 

Un commissariat de police (illustration).
Un commissariat de police (illustration). — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA
  • Sur Twitter, une vidéo d’une trentaine de secondes, très partagée, prétend montrer la menace d’attentat terroriste qu’auraient reçue plusieurs commissariats depuis la tuerie à la préfecture de police.
  • On y entend, sur le haut-parleur d’un téléphone fixe, les paroles particulièrement violentes d’une chanson appelant à « éliminer » des « Français ».
  • Il s’agit bien d’un morceau créé par l’organe de propagande de Daesh en 2016, et qui a ciblé différents commissariats d’Ile-de-France ces derniers jours, comme le confirment plusieurs sources à 20 Minutes.

« Après toutes ces années de combats acharnés, le califat renaît, la vengeance a sonné. » Pendant une trentaine de secondes, ces paroles glaçantes, à la gloire des attentats du 13-Novembre, résonnent sur le haut-parleur d’un téléphone, sans discontinuer.

L’homme auquel s’adresse ce sinistre appel tente bien, à un moment donné, de faire réagir son interlocuteur en lançant un « Allô, monsieur ? » mais rien n’y fait : le morceau se poursuit, jusqu’à ce qu’il finisse lui-même par raccrocher.

Cette séquence inquiétante aurait été filmée dans un commissariat ces derniers jours, à en croire Sébastien Jallamion, l’ancien policier – suspendu de ses fonctions pour deux ans, en 2015, pour ses propos anti-islam – qu’il a mise en ligne sur Twitter ce mardi en affirmant : « Allô@CCastaner &@NunezLaurent ? Vous comptez faire quoi de ces menaces d’attentats reçues par plusieurs commissariats depuis l'attaque de la préfecture de police de Paris, sous forme de "nasheed" [des chants religieux] ? Ah oui, pardon, vous n’êtes sûrement "pas au courant"… »,

Visionnée plus de 21.000 fois sur ce seul tweet, la vidéo a en outre connu une propagation importante dans la foulée, au gré de ses reprises par différents comptes Twitter.

FAKE OFF

Le syndicat de police Vigi a lui-même mis en ligne une version légèrement plus longue de cette vidéo, ce mercredi, et publié un communiqué sur le sujet, dans lequel il affirme qu’« au moins un commissariat » a reçu un « appel diffusant la musique d’une vidéo de Daesh ».

Contacté par 20 Minutes, Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat, nous indique qu’il s’agit bien d’un « appel reçu dimanche soir dans un commissariat d’Ile-de-France » tout en soulignant qu’il ne s’agit « pas d’un cas isolé ». Ce que nous confirme par ailleurs la préfecture de police de Paris, qui précise que « plusieurs commissariats de l’agglomération parisienne ont reçu ce type d’appels ces derniers jours ».

« Le préfet de police dépose plainte contre X auprès du procureur de la République pour apologie du terrorisme », poursuit-elle.

Egalement contacté par 20 Minutes, le ministère de l’Intérieur n’avait en revanche pas donné suite à nos sollicitations avant la publication de l’article.

Un morceau de Daesh daté de 2016

Comme l’indique Vigi, l’extrait musical entendu sur la vidéo est bien affilié à Daesh, puisqu’il s’agit d’une partie du morceau Ma vengeance, mis en ligne à l’été 2016 par Al Hayat, l’une de ses « branches » médiatiques. On trouvait ainsi trace dès le 5 juillet d’une version MP3 de ce morceau qui fait l’éloge, dans d’autres couplets, de l’attentat de l’Hyper Cacher, ou encore des attaques qui avaient fait plus de trente morts à Bruxelles en mars 2016.