Comment va se passer l'élection du futur président des Républicains ?

VOTE Plus de quatre mois après la débâcle des européennes, les Républicains vont devoir choisir celui qui prendra la succession de Laurent Wauquiez à la tête du parti

M.A.

— 

Julien Aubert, Christian Jacob, Guillaumé Larrivé, les trois candidats déclarés à la préisdence LR
Julien Aubert, Christian Jacob, Guillaumé Larrivé, les trois candidats déclarés à la préisdence LR — photomontage
  • L’élection du président des Républicains aura lieu les 12 et 13 octobre et, en cas de deuxième tour, les 19 et 20 octobre.
  • Trois candidats se disputent la succession de Laurent Wauquiez : Christian Jacob, Julien Aubert et Guillaume Larrivé.
  • Soutenu par de nombreux cadres, Christian Jacob fait figure de favori.

Après la lourde défaite aux Européennes, qui a amené Laurent Wauquiez à démissionner, Les Républicains espèrent tourner la page et relancer le parti avec l’élection d'un nouveau chef de file.

Les adhérents sont appelés aux urnes, le 12 et le 13 octobre pour désigner celui qui succédera à Laurent Wauquiez. 20 Minutes fait le point sur l’élection à venir du nouveau chef de file de la droite.

Pourquoi les adhérents des Républicains sont-ils appelés aux urnes ?

En mai dernier, l’échec historique des Républicains aux élections européennes (8,4 %) a conduit Laurent Wauquiez, président du parti depuis 2017, à démissionner une semaine après les résultats. Depuis le 2 juin, la présidence du mouvement est assurée par le vice-président délégué, Jean Leonetti.

Qui sont les candidats ?

Trois candidats se disputent le poste de Laurent Wauquiez. Christian Jacob, le président du groupe des députés LR à l’Assemblée nationale et député de Seine-et-Marne, fait figure de grand favori. L’ancien agriculteur bénéficie surtout du « soutien privé de François Baroin, de Laurent Wauquiez et les encouragements de Nicolas Sarkozy », selon un dirigeant du parti. Face à lui, Julien Aubert, député de Vancluse, à la tête du mouvement « Oser la France », qui avait déjà été candidat pour prendre la tête des Républicains en 2017.  Guillaume Larrivé, le troisième candidat, député de l’Yonne, a été conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, puis à l’Elysée.

Comment va se dérouler le vote ?

Le scrutin va se dérouler les 12 et 13 octobre et, en cas de deuxième tour, les 19 et 20 octobre 2019. Seuls les adhérents des Républicains, « à jour de leur cotisation au 31 décembre 2018 ou au 30 juin 2019 », pourront voter, précise le parti sur son site. Selon la Haute Autorité du Mouvement « Les Républicains », il y a 131.268 électeurs au total, dont 196 parlementaires et 131.072 adhérents non-parlementaires.

Le vote se fera par voie électronique. Un courrier indiquant un identifiant et un mot de passe pour voter a été adressé par courrier aux inscrits sur la liste électorale. Les électeurs qui ne souhaitent pas voter par Internet pourrontt se rendre dans les permanences LR de leurs départements. La liste des bureaux est à consulter ici.

Combien de votants sont attendus ?

Le nombre de participants au scrutin constitue l’un des enjeux de ses élections. En 2017, lors de l’élection de Laurent Wauquiez, près de 100.000 adhérents sur les 260.000 inscrits s’étaient déplacés aux urnes pour voter. Deux ans plus tard, le nombre d’adhérents est tombé à 130.000 et les observateurs tablent sur 40.000 à 60.000 votants. « 50.000 serait un bon chiffre, car on sait qu’on a encore beaucoup de travail, les européennes ont eu un effet d’assommoir », a déclaré Damien Abad, député de l’Ain.

« Ce qui se joue dimanche, c’est la survie de notre mouvement politique. On a besoin d’une victoire nette pour bien repartir, avant les municipales. L’objectif est de mobiliser largement, pour avoir une légitimité populaire », a ajouté le vice-président des Républicains.