Des lettres de menaces envoyées à Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, les deux ministres portent plainte

DANGER Le courrier adressé aux deux ministres était accompagné de trois balles de revolver

20 Minutes avec agence

— 

Gérald Darmanin et Bruno Le Maire sortent du Conseil des ministres à l'Elysée, le 24 septembre 2018.
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire sortent du Conseil des ministres à l'Elysée, le 24 septembre 2018. — Lewis JOLY/SIPA

Une lettre de menaces de mort a récemment été envoyée à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics. Le courrier manuscrit a été reçu à Bercy fin août. Trois balles de revolver avaient été scotchées à la lettre, révèle Le Point, qui a eu accès au document.

« C’est du 9 mm., mais sur place, ce sera du 11.43 », peut-on lire sur la lettre. Gérald Darmanin avait déjà été la cible de menaces, le poussant à porter plainte en avril 2018. « Salaud, traître… avec Macron tu finiras comme Paul Doumer », disait le message, en référence au président assassiné en 1932.

Des menaces depuis 2017 pour Le Maire

Bruno Le Maire a lui aussi porté plainte plus récemment après avoir reçu en août deux courriers menaçants. Le premier avait été envoyé à la gendarmerie de Bayonne avant le début du G7. La lettre disait en lettres majuscules : « La maison de Bruno Le Maire va être pulvérisée pendant le G7 (Prévoir un périmètre de sécurité) à Saint-Pée-sur-Nivelle ».

Quant à la seconde lettre, elle était parvenue au domicile de l’ancien membre des Républicains. Ce dernier avait d’ailleurs été visé par des menaces lorsqu’il avait quitté l’équipe de campagne de François Fillon pour l’élection présidentielle de 2017.